KARL BRAZIL, ARTISTE GRETSCH DRUMS, EN CONCERT AVEC JAMES BLUNT

REPORTAGE KARL BRAZIL, ARTISTE GRETSCH DRUMS, EN CONCERT AU DÔME DE MARSEILLE AVEC JAMES BLUNT

Telle une dernière faveur avant de rentrer dans cette période singulière du confinement, nous avons eu la chance de retrouver Karl Brazil (artiste Gretsch drums) lors de l’un de ses derniers concerts en France, au Dôme de Marseille, dans le cadre de la tournée avec James Blunt.

Sitôt arrivés sur scène, ce qui attire immédiatement le regard, c’est ce superbe kit Gretsch Brooklyn en configuration double grosse caisse 20’’ et 22’’. La particularité de Karl est, en effet, de développer un jeu ambidextre : droitier à la main et gaucher au pied. Il accorde également une grande importance à l’aspect visuel et la personnalisation de son kit avec quelques détails comme le singe couronné imprimé sur les peaux de résonance de grosse caisse (Gretsch Broadkaster Fiberskyn) ou les empreintes de la main de son fils sur les peaux de frappe et les cymbales…

L’autre marque de fabrique de Karl c’est son extrême précision de la frappe et la puissance qu’il sait restituer au juste moment, un jeu particulièrement adapté à l’émotion et la sensibilité de la musique de James Blunt. Voilà pourquoi Karl est aujourd’hui le batteur le plus sollicité de la scène pop anglaise, résultat d’un travail perfectionniste et acharné, notamment sur la constance de la frappe comme il nous le dévoile dans son truc du batteur (voir vidéo ci-dessous (à venir)).

Et quand on parle de générosité, immédiatement après le show, la première réaction de Karl est de partager une bière avec nous, so british !!!

Le kit de Karl Brazil :

Gretsch Brooklyn finition Champagne Sparkle

Grosses caisses 20x14’’ et 22x14’’ / Tom 13x9’’ / Floor tom 16x16’’

Caisses claires brooklyn 14x5’’ et 14x5’’ USA Custom Chrome

Le truc de batteur de Karl :

La constance, pour cela il faut s’entraîner à travailler tous les coups main droite/main gauche à intensité et amplitude égales

Texte: Stéphane Kokot
Photos: Frank Haesevoets & Laurence Decavele / Vidéo: Laurent Decavele
VIDEO